Qu'est-ce que la naturopathie ?

C'est la nature qui guérit les malades - Hippocrate

La naturopathie, médecine ancestrale garante d'une santé au naturel.
Qu’est-ce que la naturopathie :

Les organismes mondiaux tels que l’OMS et l’Unesco classe la Naturopathie comme une Médecine traditionnelle. Ils définissent la discipline comme un ensemble de méthodes  de soins visant à renforcer les défenses de l'organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques.

La naturopathie consiste donc à "retrouver la santé de façon naturelle" grace à la notion d'hygiénisme, des règles simples à suivre jour après jours. C’est ce qu’on appelle une "médecine de prévention". Mais alors, qu' elle est la différence avec la médecine moderne ? L’une agit sur les symptômes, de ce postulat la maladie est déjà manifeste.  A contrario, et dans le meilleur des cas, la naturopathie s'attarde sur la cause de la maladie. De ce fait, elle agit en amont, avant que la maladie ne survienne.

La naturopathie contribue alors à la promotion d’une santé globale et durable, qui ne se substitue pas à la médecine moderne mais  la complète.

 

Les 5 piliers fondateurs

Pour ce faire, il existe des 5 piliers fondateur de la naturopathie, calqués sur les écrits d'Hippocrate - père de la médecine moderne, et 10 disciplines annexes à la profession (tel que l'aromathéroapie, la nutrithérapie, la phytothérapie).

1 - Humorisme

Ce pilier renvoie directement aux travaux d’Hippocrate.

La lymphe, le sang et les autres sécrétions du corps sont des liquides. Leur qualité est garante de notre bonne vitalité, et tout ce qui la détériore (surcharge, carences), impacte directement notre bien-être.

Le rôle du naturopathe est d'évaluer les eventuelles surcharges et/ou carences pour agir en conséquence sur l’alimentation, en stimulant les émonctoires (les organes d’éliminations  que sont le foie, l'intestin, le rein et la peau) à l’aide de principes actifs issus des plantes et autres matières naturelles  et/ou en comblant les carences en minéraux, vitamines et oligoéléments.

2 - Hygiénisme

La santé est directement corrélée à notre environnement, notamment les éléments naturels : soleil (héliothérapie), eau, (hydrothérapie), terre (argile, contact avec la terre), air (respiration). L’hygiénisme consiste au mieux à éliminer, au moins à réduire les sources de stress potentielles et les pollutions diverses (électromagnétique, aérienne, eau, alimentation etc). La pratique de l’hygiénisme vise également à favoriser les états d’âme positifs (courage, joie, enthousiasme, espoir etc.). On sait aujourd’hui qu’une bonne hygiène de vie peut aider à conserver ou à retrouver la santé qu'elle soit physique et/ou mentale.

3 - Vitalisme

La médecine conventionnelle parle du principe d’homéostasie, les médecines traditionnelles quant à elles évoquent une capacité d’auto-guérison. Si la vitalité du corps est suffisante, nous pouvons faire face aux diverses agressions (virus, bactéries, traumatismes…). Le but du naturopathe sera de booster les défenses de l'organisme pour resister aux stimuli pathogènes extérieurs.

4 - Causalisme

Ce pilier à pour vocation de rechercher et traiter la cause de la déficience organique. La cause pourra se situer à différents plans du corps, soit au niveau physique, énergétique, émotionnel ou bien mental. L’origine peut aussi être extérieure : induite par des facteurs socioculturels, psychosociaux, familiaux ou encore écologiques.

5 - Holisme

Le naturopathe se doit d’avoir une vision globale et générale afin d'accompagner au mieux le consultant dans sa démarche d'optimisation de sa santé et de la compréhension de l’origine de son trouble. Et cela calé sur la singularité de l'individu, sur tous ses plans : physique, énergétique, émotionnel, mental, socioculturel, et éco-planétaire.